Lucile, du bac S au CAP joaillerie

Lucile, du bac S au CAP joaillerie

Lucile, 21 ans, vient de valider son CAP Arts et techniques de la bijouterie-joaillerie à l’Ecole privée de la rue du Louvre (Paris).

A la veille de sa rentrée en BMA (brevet des métiers d’art), elle nous raconte son choix d’orientation, étonnant après un bac S, sa passion pour l’art du bijou, ses projets d’avenir et nous ouvre les arcanes d’une formation très technique.


lucile cap bijouterie joaillerie


Lucile a toujours eu un penchant pour l’artisanat d’art. Elle a ainsi un temps songé à la restauration d’œuvres anciennes, mais cela, d'après elle, ne laisse pas assez de place à "l’expression personnelle". "La joaillerie en revanche, allie tout ce que j’aime : le travail manuel, la création, la mode et une certaine part de rêve, explique-t-elle. Il y a quelque chose de magique à façonner l’objet de son imagination à partir d’une simple plaque de métal."

 

Lucile fait partie d’une promotion de 30 élèves (deux classes de 15) dont 26 bacheliers, avec un ratio filles/garçons de deux tiers/un tiers. Bien dans ses études et toujours aussi passionnée par la joaillerie, elle s’apprête à effectuer un BMA (brevet des métiers d’arts) dans la même école, pour les deux années à venir. Comme elle, d’autres élèves ont aussi passé un bac S : "comme quoi, mon parcours est original, mais ce n’est pas une exception !"

Lire l'article complet sur le site de l'auteur
24/06/2019

Vidéos associés

    |  
  • Le maître joaillier
  • par massillon
  • 03 mn 00
  • 3340 vues
    |  
  • Bijoutier/ Joaillier : un m...
  • Bijoutier joaillier / Bijoutière joaillière
  • 02 mn 44
  • 77 vues
  • 1 vote

 

Fiche métier

observatoire des métiers

Bijoutier joaillier / Bijoutière joaillière

Fabrique de façon artisanale bagues, bracelets, colliers, broches en utilisant l'or, l'argent, le platine, souvent agrémentés de pierres précieuses. Transforme, répare ou restaure, selon des techniques anciennes, les pièces qui lui sont confiées.